Did you know that your version of Internet Explorer is out of date?
To get the best possible experience using our website we recommend downloading one of the browsers below.

Internet Explorer 10, Firefox, Chrome, or Safari.

Cinq raisons importantes pour lesquelles le secteur canadien de la chimie possède un avantage concurrentiel clé dans le défi de l’énergie propre

mai 8th, 2018

Le changement climatique nous affecte tous, et bien qu’on ne pense généralement pas à l’industrie chimique pour examiner les moyens de combattre ce problème mondial, la chimie est en fait un joueur clé pour aider à comprendre et promouvoir les alternatives d’énergie propre.

Les progrès en vue de créer des matières brutes renouvelables, des produits chimiques moins nocifs, des solvants plus sécuritaires, et d’autres percées de la chimie verte, contribuent toujours plus à  développer les bâtiments verts, le transport durable, l’agriculture durable et l’énergie propre.

Le Canada a été particulièrement actif pour encourager et favoriser l’accès à l’énergie propre, et continue à adopter des solutions novatrices pour combattre les changements climatiques. Alors qu’à l’échelle mondiale le secteur chimique manufacturier chimique contribue à 7 % des émissions totales de gaz à effet de serre (GES), au Canada ce secteur représente moins de 2 % de l’inventaire national des GES ; un résultat impressionnant !

L’industrie canadienne de la chimie a réussi à réduire ses émissions de GES de 67 % de manière absolue depuis 1992 et de 10 % depuis 2005, en valorisant de nouveaux produits et procédés, en utilisant les meilleures technologies lors de projets d’amélioration d’installations, et en utilisant des applications combinées de production de chaleur et d’électricité dans les procédés[1].

En plus de son solide engagement à aider à combattre les changements climatiques, le Canada profite également de 5 avantages concurrentiels importants dans le défi de l’énergie propre :

  1. Le Canada possède d’abondantes ressources à faible teneur en carbone : le gaz naturel et les liquides de gaz naturel.

C’est probablement le principal avantage dont jouit le secteur chimique canadien. Le gaz naturel est composé d’environ 92 % de méthane (CH4) et a un avenir prometteur sur le marché de l’énergie propre.  On peut l’utiliser non seulement pour produire de l’électricité, mais aussi comme combustible pour le chauffage de composants de procédés, et comme carburant pour les véhicules à moteur modifié.

Pris individuellement, les composants du gaz naturel présentent d’autres avantages clés :

  • Le méthane est une excellente matière première pour les produits pétrochimiques ;
  • Les liquides de gaz naturel, qui incluent l’éthane, le propane, le butane et les pentanes, sont d’importantes matières premières pour les plastiques et solvants, les détergents, le polypropylène, les réfrigérants, le polystyrène, les caoutchoucs et autres.
  1. Le Canada possède d’importantes ressources en hydroélectricité à faibles émissions et un grand potentiel pour développer ses ressources en biomasse.

Au fil des ans, l’hydroélectricité est devenue la principale source d’électricité au Canada. Cette source d’électricité est propre et renouvelable. Les émissions de GES émis par la filière hydroélectrique sont aussi faibles que celles de la filière éolienne, et même moindres dans bien des cas[2].

La biomasse représente la deuxième plus grande part de la production d’énergie renouvelable au Canada (24 %), la deuxième en importance après l’hydroélectricité (67 %)[3].  Comme pays doté d’une vaste quantité de matières  organiques, de la foresterie aux déchets, le Canada a un énorme potentiel pour développer des ressources de biomasse pouvant servir de matières premières et de sources d’énergie dans les procédés de production chimique.

  1. Le Canada possède des installations chimiques modernes dotées d’équipements de pointe, de produits et de procédés restructurés.

La chimie est la colonne vertébrale des technologies éconergétiques. Les installations chimiques modernes du

Canada, avec leurs équipements de pointe, leurs procédés et produits restructurés, et l’un des réseaux électriques nationaux à plus faible intensité de GES, améliorent l’avantage concurrentiel du pays[4].

  1. Le Canada est au cinquième rang mondial pour sa capacité en énergies renouvelables

Avec une capacité de 89 GW et 64 % de l’électricité totale produite provenant de sources renouvelables, le Canada offre aux investisseurs étrangers de nombreuses occasions d’affaires sur l’ensemble de la chaîne de valeur, du développement technologique à l’alimentation/distribution en carburant[5].

  1. L’industrie canadienne de la chimie est très novatrice et travaille à modeler l’avenir de l’énergie propre.

L’industrie canadienne de la chimie investie continuellement dans la chimie verte et les technologies propres. Elle est mondialement reconnue comme chef de file de l’efficacité énergétique et de la faible intensité des émissions de carbone. Ce secteur a réduit ses émissions globales de GES de 67 % depuis 1992. L’ACIC (Association canadienne de l’industrie de la chimie) et ses membres sont engagés en matière d’énergie renouvelable et d’économie faible en carbone. Ils optimisent la transformation à valeur ajoutée des ressources du Canada, évitant les émissions dues au transport, et cherchent de nouvelles réductions d’émissions en[6] :

  • Investissant dans de nouvelles usines et technologies
  • Innovant au niveau des procédés
  • Conservant l’énergie par une meilleure surveillance de l’énergie et des émissions
  • Investissant dans des installations de cogénération de chaleur et d’électricité
  • Réduisant les carburants/combustibles à teneur élevée en carbone
  • Remplaçant ou mettant à niveau les vieilles chaudières et fournaises
  • Captant le carbone

CCC est fière d’être membre de l’ACIC et de DRC (Distribution Responsable Canada). Nous sommes engagés envers le développement durable, l’amélioration de la société, l’environnement et l’économie. Nous encourageons les autre entreprises à innover pour mettre au point des produits et des procédés plus sécuritaires et plus respectueux de l’environnement.

Contactez-nous aujourd’hui pour obtenir davantage d’information à propos de notre engagement envers l’Énergie renouvelable, la Gestion responsable et le Distribution responsable.

 

[1] Association canadienne de l’industrie de la chimie, La chimie : Essentielle à la transition du Canada vers un avenir énergétique faible en carbone.

[2] Association canadienne de l’hydroélectricité, https://canadahydro.ca/fr/realites/

[3] Ressources naturelles Canada, http://www.rncan.gc.ca/energie/faits/energie-renouvelable/20080

[4] Association canadienne de l’industrie de la chimie, La chimie : Essentielle à la transition du Canada vers un avenir énergétique faible en carbone.

[5] Le Service des délégués commerciaux du Canada, http://www.international.gc.ca/investors-investisseurs/sector-secteurs/energy-energie.aspx?lang=fra

[6] Association canadienne de l’industrie de la chimie, La chimie : Essentielle à la transition du Canada vers un avenir énergétique faible en carbone.